La riche et fertile plaine du Var a toujours permis d'alimenter le bassin de population niçois. Avec son climat si particulier et un véritable savoir-faire, il est possible d'y produire des légumes tout au long de l'année. On ne présente plus les courgettes de Nice, qu'elles soient longues ou rondes, les blettes si typiques de la cuisine niçoise et évidemment toute la gamme des légumes « ratatouille » qu'il est possible de produire dans ce secteur. Rarement l'agriculture aura aussi intimement marqué la culture de toute une région.

Pourtant, depuis de nombreuses années, l'urbanisation grapille au fur et à mesure les espaces plats et accessibles au point qu'à ce jour c'est tout un pan de l'identité niçoise qui se perd ainsi que sa sécurité alimentaire.

La SAFER PACA travaille à reconquérir les parcelles en friche et collabore avec des communes pour installer de nouveaux agriculteurs. L'usage de son droit de préemption permet de limiter les dérives de détournement d'usage. Mais pour avoir une action encore plus efficace il semble nécessaire de trouver de nouveaux outils et de nouvelles collaborations avec la société civile. A titre d'exemple, on peut voir combien l'intervention de la SAFER sur les collines de Bellet a permis de maintenir et relancer un vignoble aux portes de la ville.

Pour en parler, rendez-vous
le 21 septembre à Nice à 18h

Agriculture et alimentation, activité économique, cadre de vie sur votre territoire : venez débattre et échanger lors d’un atelier près de chez vous. Cette rencontre participative permettra d’échanger en petits groupes, mais aussi de rencontrer les équipes de la SAFER PACA lors d’un moment convivial.

Cet atelier est organisé en plein air, il assurera le respect des consignes sanitaires et de distanciation sociale, mais n’oubliez pas votre masque.

Le lieu exact de la réunion reste à préciser, restez informé en vous inscrivant dès maintenant.

Vos contributions au débat


Parlons de la terre,
parlons de nous !