La partie orientale du département du Var est caractérisée par une plaine vallonée au sud, où dominent principalement les cultures de la vigne et de l’olivier ; la partie nord constituée de plateaux calcaires est recouverte de garrigue et de forêt où l’élevage est encore présent avec une densité de population beaucoup plus faible.

Doté d’un réseau hydrographique important et d’un riche patrimoine historique et culturel, ce territoire attire une population estivale ouverte à la ruralité.
Des projets de développement économique structurants ont été initiés surtout centrés autour des voies de communication que sont l’autoroute, la RN7 et la gare des Arcs attirant de nouveaux actifs.

Cependant l’agriculture conserve un rôle majeur pour le développement économique durable de ce territoire mais le foncier subit une forte pression urbaine. Ce territoire qui s’est engagé dans une démarche participative a défini des orientations stratégiques en faveur de l’agriculture pour :
• L’intégrer et préserver les zones agricoles dans les documents d’urbanisme.
• Faciliter l’installation de jeunes agriculteurs et la reprise d’exploitations.
• Promouvoir les produits agricoles de qualité avec le développement de filières courtes, de l’agrotourisme et le soutien à la diversification des productions.

Face à tous ces enjeux consommateurs d’espace et donc de foncier, la SAFER PACA poursuit son action et ses objectifs en partenariat avec les collectivités territoriales et l’ensemble des acteurs pour préserver l’espace agricole ou naturel de ce territoire.

Pour en parler, rendez-vous
le 5 juillet à Draguignan à 18h

Auditorium de Draguignan, 660 Boulevard John Kennedy, 83300 Draguignan

Agriculture et alimentation, activité économique, cadre de vie sur votre territoire : venez débattre et échanger lors d’un atelier près de chez vous. Cette rencontre participative permettra d’échanger en petits groupes, mais aussi de rencontrer les équipes de la SAFER PACA lors d’un moment convivial.

Cet atelier assurera le respect des consignes sanitaires et de distanciation sociale, mais n’oubliez pas votre masque.

Vos contributions au débat


Parlons de la terre,
parlons de nous !