Retour page d'accueil

Le territoire > La situation géographique


Le territoire Provence-Alpes-Côte d'Azur


 

Vous avez un projet en milieu rural, vous habitez en Provence-Alpes-Côte d'Azur ou vous souhaitez vous y installer : Découvrez les spécificités de notre territoire.

 

Alpes de Haute-Provence

 

Avec un territoire de 6944 km², et seulement 139 500 habitants (anciennement Basses-Alpes), il est l'un des plus grands de France et l'un des moins peuplés : moins de 19,5 habitants au km². A l'Est du département, qui a pour axe les vallées de la Durance et de son affluent l'Ubaye, coule le Verdon, qui s'infléchit et s'encaisse (grand canyon) à la limite du département du Var. Au sud, le plateau de Valensole est formé de cailloutis. En dehors des causses calcaires, où l'homme a multiplié les citernes, on remédie au manque d'eau par des travaux d'adduction et d'irrigation. Pendant des siècles, l'économie traditionnelle des Alpes de Haute­ Provence a été fondée sur un système agropastoral dont l'élément principal reste le mouton. L'agriculture est orientée dans les vallées vers les cultures fruitières et légumières. Plus haut vers les plateaux, on trouve lavande et blé dur.

Hautes-Alpes



Le département s'étend sur 5520 km 2 et abrite 121000 habitants. Un tiers de sa superficie se situe au-dessus de 2000m d'altitude. Le cours de la Durance et ses affluents dessinent la carte haute alpine et préfigurent les départements plus au sud. C'est un espace minéral associé à la transparence de l'air qui ont façonné les habitants qui ont choisi de vivre dans les fonds de vallées profonds ou sur des adroits suspendus. Ils se sont accrochés à la moindre parcelle. Ce travail a modelé la nature et créé les paysages. Des hommes d'aujourd'hui y travaillent. Ils veulent en vivre, et plus particulièrement les agriculteurs. Ce sont 2300 exploitations sur 95000ha de SAU qui proposent dans une diversité de productions, des produits de la plus haute qualité, avec une propriété foncière extrêmement morcelée. Les problèmes sont quotidiens et concernent l'ensemble du territoire. Ils tiennent principalement à l'usage des sols et à la concurrence des acteurs entre eux.

 

Alpes Maritimes

 

Le département s'étend sur 4 294 km² pour une population de plus d'un million d'habitants et possède un relief profondément buriné par des cours d'eau irréguliers, traversant 175 000 ha de forêts méditerranéennes. Mer et montagne y sont comme rarement ailleurs en France associées à la lumière : plus de 300 jours d'ensoleillement important par an, ne température moyenne annuelle de 16°C. L'agriculture s'est fortement réduite numériquement (1,4 millions des actifs). Elle est orientée vers -des activités très spécialisées : floriculture, plantes à parfums, oléiculture et culture maraÎchères.

Bouches-du-Rhône

 

Le département s'étend sur 5112 km² et est limité par la Durance au nord, le Petit Rhône à l'ouest et les massifs de la Sainte-Victoire et de Sainte-Baume à l'est qui font l'objet d'une réserve naturelle. Autour de la barre des Alpilles, s'étendent des plaines : partie sud du Comtat Venaissin couverte de cultures irriguées ; Crau sèche (coussouls, classés en réserve naturelle) ou irriguée (foin de crau ;arboriculture) ;pâturages, .vignes et rizières de la Camargue, dotée d'un parc national (réserve de faune et de flore). Le taux de boisement atteint 18°/o. L'agriculture occupe encore 33% de l'espace départemental.

Var

 

Le département continue de porter le nom du fleuve qui ne le traverse plus depuis le rattachement de l'arrondissement de Grasse au département des Alpes Maritimes en 1860. Son territoire de 5999 km² s'étend des Gorges du Verdon, au nord, au rivage méditerranéen, rocheux et découpé au sud (avec 341 000 ha de forêt, le Var est le second département le plus boisé de France). L'agriculture (4,2 % des actifs ) produit céréales, oliviers, vignobles (AOC Côtes de Provence, Coteaux varois, Bandol), cultures maraÎchères, fruitières et florales, irriguées par le canal de Provence. L'élevage ovin occupe les plateaux.

Vaucluse


Le mot Vaucluse vient du Latin Vallis Clausa ( « vallée close»), en référence au site encaissé d'où jaillit la résurgence de Fontaine-de-Vaucluse. Ce territoire de 3566 km², près de 500 000 habitants, comprend de riches plaines à l'ouest et des reliefs calcaires, d'aspect désolé, à l'est. La population compte encore 8,6 millions d'actifs dans l'agriculture. On peut citer la riche polyculture irriguée de la plaine du Rhône ou du bassin d'Apt, autour de Cavaillon et de Carpentras, et les gros marchés de primeurs (tomates, pommes, pêches, abricots, fraises, melons). Les coteaux portent des vignobles réputés (Châteauneuf-du­ pape, Gigondas). Les plateaux restent dévolus à l'élevage ovin et aux champs de lavande. Le Rhône et la Durance contribuent à la fourniture d'hydroélectricité.

 
Service proposé par SAFER - Powered by MagicSite